Portrait client Myexperteam : Julie Claverie

Entreprendre est pour moi un acte (2)

Besoin de conseils adaptés à votre business ? Nos experts vous conseillent !

Pourriez-vous nous décrire votre parcours ?

Après un Master 2 en Sup de Co, je suis partie à l’étranger, deux ans aux Etats-Unis et cinq ans en Argentine. J’ai travaillé dans l’organisation de Salons professionnels, dans la restauration, puis j’ai monté une école de danse en parallèle de donner des cours de français et langue étrangère pendant toute la période en Argentine. De retour en France il y a quatre ans, j’ai été chef de pub chez Spir communication. Le désir d’associer mes valeurs personnelles écologiques à mon métier m’a décidé à créer un magazine de consommation responsable, gratuit et local.

Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans l’entrepreneuriat ? Quel est le concept de « Le Locavore » ?

Je suis quelqu’un de très indépendant, j’ai besoin d’avoir une liberté de manoeuvre et de décision. Les structures hiérarchiques traditionnelles s’appuient sur l’exploitation du travail, entreprendre est pour moi un acte militant, pour construire l’économie de demain. Je rêve de monter un jour une SCIC par exemple.

Le Locavore a changé de nom mais ce dernier est encore secret :). C’est un magazine de consommation responsable, gratuit mensuel et distribué dans les commerces de proximité du Gard. On y trouve des articles et de la publicité des entreprises du développement durable de tous les secteurs d’activité, en local si possible.

Qu’est-ce qui est le plus difficile dans l’entrepreneuriat ? Comment surmontez-vous les difficultés ?

Il faut être fort mentalement et savoir se motiver pour ne pas baisser les bras. Il faut aussi être patient car tout prend un temps fou, il faut tout recréer… Il faut aussi s’avoir s’entourer, j’ai mis du temps à monter une équipe, surtout sans moyens. Enfin, il faut se remettre en question en permanence et accepter qu’il n’y a ni scénarios parfaits, ni solutions toutes faites.

Qu’est-ce que Myexperteam vous a apporté en tant qu’entrepreneur ?

Je n’ai aucune expérience en tant que rédactrice en chef et pourtant je dois l’être au moins la première année. François Kermoal m’a donné de précieux conseils sur les outils à utiliser, les grandes lignes d’une grille éditoriale, et des astuces très concrètes pour donner du rythme à un gratuit. Il a fait une bonne analyse rapidement de mon projet et a eu une approche très humaine.

Quel est votre meilleur conseil d’entrepreneur ?

Être persévérant, méthodique et surtout ne pas rester isolé.

Vous aussi, comme Julie, bénéficiez de conseils pour avancer dans votre business !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *