Quels financements pour votre start-up avant la levée de fonds?

Financements levée de fonds

Financer votre création d’entreprise c’est possible! Après notre article sur le bootstrapping, notre expert Xavier Milin vous présente l’ensemble des moyens de financements extérieurs dont vous pouvez bénéficier lors de votre création d’entreprise, avant de procéder à une première levée de fonds! 

L’importance du capital de départ

Pour bénéficier d’aides, il faut souvent avoir mis un minimum de fonds dans son capital de départ. Aujourd’hui, bien que l’on puisse créer beaucoup de formes d’entreprises avec 1€ symbolique, cela reste, de mon point de vue, peu recommandé. D’une part, car cela limite considérablement les actions pour démarrer et communiquer mais d’autre part cela restreint les aides. De plus, lors d’une levée de fonds, les investisseurs (Business Angel ou Love Money) sont souvent regardants quant au capital de la société avant d’envisager d’investir. De ce fait, une entreprise avec un faible capital de départ sera pénalisée par rapport aux projets plus ambitieux.

Les prêts

Lorsqu’on créer une entreprise, il est parfois difficile d’être crédible auprès de son banquier. L’idéal est souvent d’injecter 10000€ dans son capital afin d’être pris au sérieux par les banquiers et cela constitue également une ouverture à certaines aides publiques.
Le montant des prêts accordés peut représenter jusqu’à trois fois le capital. Outre le  montant en lui-même, l’avantage du prêt est le gage de crédibilité qu’il représente.
Il agira souvent comme un effet de levier pour bénéficier d’autres financements comme des subventions, crédit d’impôt, incubateurs… Cependant, attention, il faut avoir conscience que l’aide ne finance jamais 100% du projet et qu’il est nécessaire en parallèle de continuer à développer son chiffre d’affaires.

En termes d’aides publiques, BPI est un des principaux acteurs qui offre des prêts aux entreprises innovantes. Il faut savoir qu’il est souvent nécessaire d’avancer l’argent du prêt avant de le toucher. En effet, pour débloquer les aides, la BPI demande souvent que le fond propre soit égal à la somme demandée. Cependant, au démarrage d’une entreprise, il est rare d’avoir une somme pareille. Cela signifie que pour la demande d’une aide BPI de 10000€, il faudra disposer de la même somme en fonds propres.

Ainsi, il est nécessaire d’étudier les différents prêts envisagés et leurs conditions d’attributions avant d’accéder à la demande d’aides. Il faut y aller par étape et s’assurer que les fonds propres soient suffisants pour accéder à l’aide en question.

La Bourse Frenchtech

Depuis peu, la bourse Frenchtech, financé par la BPI et l’INPI, permet de soutenir la création de projets et de startups de moins d’un an, et dont l’innovation repose sur un caractère non technologique. De ce fait, cette bourse permet le développement des projets qui se trouvent dans une phase de maturation, et qui ont besoin de valider le marché ou de lever certains verrous.

En touchant l’ensemble des entrepreneurs mais également ceux qui n’ont pas encore crée leur entreprise, la Bourse Frenchtech s’inscrit dans une démarche d’encouragement à l’innovation. Avec une enveloppe d’à peu près 10 millions d’euros, cette bourse va être distribuée par des montants plafonds de 30000€. Afin de solliciter cette aide, il suffit de se rapprocher de la BPI la plus proche de vous.

Les concours

Peu de personnes pensent aux concours pour recevoir des aides. Si cela n’est pas toujours très rémunérateur, les concours peuvent permettent tout de même de bénéficier d’un premier financement. Cependant, le plus gros bénéfice des concours reste la visibilité ! En effet, les concours permettent d’envoyer un message de communication fort, notamment auprès des organismes et des financeurs potentiels.

Un concours peut donc générer un levier de communication peu cher et efficace. Afin de bénéficier du meilleur retour sur investissement, il est conseillé de cibler les concours en adéquation avec son projet.

Toutes les aides présentées ci-dessus permettent d’accéder aux premiers financements lorsque vous créez votre entreprise. Cependant, la constitution d’un dossier d’aides est souvent compliqué : quels termes employer, comment mettre en avant son côté technologique, la caractérisation de l’innovation…

Les entrepreneurs intéressés par les aides publiques à l’innovation doivent alors être accompagnés par des pépinières d’entreprises qui seront en mesure de les accompagner dans cette démarche. L’étape de la constitution d’un dossier est souvent lourde, bureaucratique et les délais d’attentes sont d’en moyenne 3 mois. Il est alors vital pour les entreprises de développer son business en parallèle.

Vous êtes dans une situation de création d’entreprise et souhaitez bénéficier de conseils sur la thématique des financements ? Nous vous recommandons notre expert Xavier Milin. Consultez dès à présent son profil sur Myexperteam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *