Portrait expert : Mikael Outmezguine

« On peut tirer de nombreux enseignements dans la difficulté. »

portrait mikael Outmezguine

Ses 4 conseils pour les entrepreneurs

  • Avoir une vision claire, savoir exactement où l’on veut aller, et ce que l’on veut être dans 10 ans. Le dernier livre de Jacques Attali « Devenir Soi » traite très bien de ce sujet.
  • Être prêt à faire certains sacrifices, car l’entrepreneuriat exige beaucoup, notamment de sortir de sa zone de confort, assez régulièrement.
  • Que l’entreprise que vous souhaitez créer réponde à un besoin réel, un problème bien identifié. Créer un segment de marché avec un produit ou un service demande énormément de moyens pour démarrer avec peu de chances d’y arriver.
  • Savoir s’entourer de personnes meilleures que soi. Tout en sachant fixer un cap et prendre une décision, un acte solitaire.

1.  Une musique qui te rebooste ?

Fonky Family, « Aux Absents »

2.  Une citation d’entrepreneur ?

« Twenty years from now you will be more disappointed by the things that you didn’t do than by the ones you did do. So throw off the bowlines. Sail away from the safe harbor. Catch the trade winds in your sails. Explore. Dream. Discover. »
Mark Twain

3.  Une activité pour te détendre?

Le sport. Je cours.

4.  Une bonne résolution pour 2015 ?

Je suis devenu secouriste l’année dernière. J’ai décidé d’y consacrer d’avantage de temps. Notamment pour des missions de secours pour la croix-rouge, et les gardes pour le samu ou les pompiers à Paris.

 5.  Une erreur que tu ne referas jamais ?

On ne peut jamais dire jamais. Et je fais des erreurs tous les jours. Mais je pense que cela concerne du management… Notamment le fait d’imposer au lieu d’inspirer. Je n’avais pas bien compris la distinction, surement car j’ai commencé à gérer des gens assez jeune et je pensais que mon âge desservait mon autorité. On tire finalement de bien meilleurs résultats à faire grandir les personnes autour de soi, à les embarquer dans une histoire commune et à les considérer pas forcément pour ce qu’ils savent faire à leur arrivée, mais pour ce qu’ils pourront faire à l’avenir. Je pense qu’en tant que manager, on tire une grande satisfaction à faire confiance aux bonnes personnes et à voir leur progression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *